Aujourd’hui, nous laissons les rennes du blog à Marpple (marpple.over-blog.com) qui va vous parler de la mode du Bullet Journal !

Depuis quelques mois, les articles consacrés au Bullet Journal envahissent la toile. Vous n’êtes pas (encore) dans le mouvement ? Voici un petit cours de rattrapage 🙂

Le concepteur du Bullet Journal est un designer, Ryder Caroll, qui souhaitait, en revenant à l’écriture manuelle, proposer une « méthode » pour mieux s’organiser. Il a donc commencé à tenir son carnet, l’a publié sur son site (bulletjournal.com), a fait école à New York puis dans le monde entier.

L’idée du Bullet Journal, c’est de créer son propre carnet, au jour le jour. Au-delà du simple agenda (annuel, mensuel, hebdomadaire …), il s’agit d’organiser ses voyages, ses lectures, ses sorties, ses cinés en concevant des pages dédiées.

Pour optimiser son organisation, les pages sont aussi semées de puces (Bullet en anglais) que l’on coche quand la tâche qu’on y a associée est effectuée. Par exemple, j’ai fait une liste des lieux et musées que je souhaitais visiter lors de notre prochain voyage à Venise.

Certains font des listes de leurs tâches ménagères, d’autres de leurs performances sportives, d’autres des jours passés sans fumer ou sans grignoter. L’idée est de se sentir satisfait, voire fier de soi, quand on coche la puce.

Autre intérêt du BuJo, dans la mesure où vous recopiez à la main, d’un jour (ou d’une semaine) sur l’autre, ce que vous n’avez pas fait, c’est la prise de conscience de sa plus ou moins mauvaise organisation. Avec le BuJo, plus rien ne passe aux oubliettes.

Aussi, pour ne pas se perdre dans des pages qui s’enchaînent les unes, les autres et qui traitent des sujets les plus variés, le BuJo est doté de pages numérotées et d’un index que l’on remplit au fur et à mesure.

Mais ne nous y trompons pas : c’est aussi un moment de plaisir car l’idée, c’est quand même de créer un carnet aussi joli que pratique. Pour se faire, tout est possible : dessins, collages, tampons, calque, pochoirs, masking tape, rub ons …  Il existe des BuJo graphiques, exubérants, noir et blanc ou très colorés, avec des mandalas, des citations et même des pages trouvées sur Internet, imprimées et collées.

Pour conclure, le Bullet Journal fait rimer organisation et création et nous offre une manière très agréable de mieux gérer le quotidien.

Tentée par l’aventure BuJo pour cette nouvelle année qui se profile ?

Invitee creative

3 commentaires

  • Avatar
    Maryse60
    29 Déc 2016

    Je ne connaissais pas encore… Merci pour la découverte !

  • Avatar
    Maryline
    29 Déc 2016

    Merci pour la découverte, je ne connaissais pas !

  • Avatar
    yolande k
    29 Déc 2016

    J’ai découvert ce qu’était le Bullet Journal ce week-end avec ma nièce qui a commencé le sien. J’adooore ce projet de se faire son propre agenda. Si j’ai un site à conseiller pour se lancer, c’est celui de SOHOHANA… très très bien fait… les explications sont très claires.
    J’ai déjà trouvé mon support, yapluka se lancer….
    Bonne fin d’année à toute l’équipe
    Bises

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.